Rhin Vivant / Lebendiger Rhein



Milieux naturels

Sculptés par le fleuve et le mariage de la terre et de l'eau, les bords du Rhin offrent une diversité unique en Europe.

Cette nature généreuse est préservée grâce à la mise en place de zones de protection. C’est plus de 30 000 ha d’espaces naturels préservés qui s’offrent à vous. À chaque pas, c’est la diversité qui émerveille !
Îles de sable et de graviers, cours d’eau tranquilles, roselières, herbiers aquatiques, forêts exubérantes, prairies sèches se mêlent étroitement.


Pelouses

Les prairies abritent des espèces spectaculaires telles que l'Iris de Sibérie, l'Euphorbe des marais, la Violette élevée, etc.
Les orchidées sont également nombreuses : Ophrys bourdon, Orchis militaire et Platanthère à deux feuilles dans les lieux secs, Orchis incarnat et Epipactis des marais dans les zones humides. Au printemps, laissez-vous enivrer par le parfum de ces orchidées en fleurs.
Une multitude d’oiseaux profite également de ces pelouses et surtout des lisières et des bosquets qui les jalonnent. La pie-grièche écorcheur, le bruant jaune et le pipit des arbres sont typiques de ces milieux.
Les papillons de jour sont nombreux à voler à la belle saison et les criquets ne manquent pas de se faire entendre.


Rhin_Vivant_reserve_naturelle_du_rohrschollen_2~0.jpg

Roselières

Les roselières et les autres plantes aquatiques qui colonisent les bordures des bras du Rhin abritent une faune abondante et diversifiée : des libellules, des batraciens (notamment la Rainette verte) et de nombreux oiseaux.
Certains d'entre eux sont très discrets et rares comme le Busard des roseaux, d'autres beaucoup plus communs, mais pas toujours faciles à voir tant ils se faufilent avec aisance dans les roseaux, comme la Rousserolle effarvatte.

Rhin_Vivant_roseliere_3.jpg

Forêts rhénanes


Souvent comparée à une véritable jungle, la forêt du Rhin se caractérise par sa diversité d’espèces végétales et par l'abondance des grandes lianes - lierre et clématite - qui grimpent jusqu'à la cime des arbres.
Leur densité dépasse fréquemment 50 pieds adultes à l'hectare et le diamètre du tronc des plus gros spécimens atteint 25 cm.


Rhin_Vivant_bras_mort_en_automne.jpg